Des cerfs-volants restés coincés dans les fils électriques à Basantapur © S.H

Deux retours

Lectrices, lecteurs, internautes, internautes, public chéri mon amour[1], Je vous demande pardon – spécialement aux cinq abonnés au Feedburner de ce blog. Je vous ai laissés pendant deux longs mois. Je suis le premier (et peut-être le seul) à en avoir souffert. Mais je suis de retour. Pourtant, avec tout ce qui s’est passé ici, j’aurais pu vous raconter plein d’histoires.