Le char de Bhairav est tiré de Yoshin Khel vers Taumadhi Square © O.B

Bisket Jatra : une affaire d’hommes

Ce mardi 14 avril 2015, on fêtait le Nouvel An népalais. Selon le calendrier Bikram Sambat, on était donc le 1er jour du mois baisakh de l’année 2072. Et les célébrations avaient déjà commencé quelques jours plus tôt.

Malgré ses 57 ans d’avance sur le calendrier grégorien, le Népal reste très attaché à ses traditions vieilles de plusieurs siècles. On le sent régulièrement quand on vit à Katmandou. Une visite à Bhaktapur (« la ville des dévots ») pendant Bisket Jatra le confirme. Continue reading

Pochette de l'album Ani Ukali Sangai Orali de Night, conçu par Bijay Pokhrel

« Ani Ukali Sangai Orali » : apprenez à connaître la musique népalaise

Quand je parle de musique népalaise à mes amis qui ne vivent pas ici, je sens de la suspicion à l’autre bout de la fibre optique. On imagine les voix stridentes des chanteuses indiennes ou les mélodies irritantes des films de Bollywood.

C’est vrai qu’il y a un peu de ça. Mais enfermer les artistes népalais dans la catégorie des copieurs serait comme penser qu’il n’y a que des treks à faire au Népal. Ils ont aussi leurs identités.

En fait, les musiciens népalais font du bon rock, du blues et les rappeurs se débrouillent tant bien que mal. Le jazz est le style qui monte depuis quelques années à Katmandou. Un conservatoire de jazz a ouvert en 2007 et le festival de jazz en est déjà à sa 13e édition. Enfin, quelques artistes comme Navaraj Gurung, Bijaya Vaidya ou Kichaa Chitrakar revisitent leurs musiques traditionnelles en y ajoutant quelque chose de notre temps – et c’est bon. Continue reading

"Bicycle or die" sur Pulchowk, Patan © S.H

Katmandou : pédaler dans le dal bhat

« Bicyle or die » annonce la sonnette de mon vélo. Je l’ai trouvée dans un magasin danois au Japon. Rien de plus normal. Mais la citation mériterait une recontextualisation pour les cyclistes de Katmandou.

"Bicycle or die" sur Pulchowk, Patan © S.H

« Bicycle or die » sur Pulchowk © S.H

Continue reading

Sara Atzmon à l'Alliance française de Kathmandu devant son tableau Hair © Cynthia Choo

Katmandou, l’Holocauste et l’île Maurice

Il a fallu que je me retrouve à Katmandou pour qu’une rescapée de l’Holocauste me raconte l’histoire des détenus juifs de l’île Maurice.

Autant que je m’en souvienne, on n’a jamais commémoré l’Holocauste à l’île Maurice. Quelques-uns de mes enseignants en ont parlé, mais cette partie de l’histoire n’est pas enseignée dans les écoles mauriciennes. Il faudrait déjà qu’on commence avec l’histoire de notre propre pays. Pourtant, 30 000 de nos compatriotes avaient rejoint les forces armées de Sa Majesté pendant la Deuxième Guerre mondiale – l’île étant encore territoire britannique à l’époque. Continue reading